mercredi 30 novembre 2016

Domaine de Castang : La motivation, premier critère d’embauche

Au domaine de Castang, à Saint-Laurent-de-Vignes en Dordogne, quelque 240 ETP s’occupent des 400 hectares de vergers de pommiers.

Du suivi des plants en pépinière jusqu’à l’expédition des fruits, la motivation et la sensibilité au végétal sont les deux critères primordiaux pour intégrer la structure.

Découvrez le Domaine de Castang

Frédéric Costella, copropriétaire de la maison Celene « le crémant de bordeaux s’imposera par la qualité »

Domaine, négoce, coopérative… En tant que salarié, Frédéric Costella est passé par tous les modèles de commercialisation du vin. Régisseur, acheteur ou directeur, cet amoureux du Sud-Ouest est resté fidèle à la région. Depuis un an, il s’est lancé un défi de taille : reprendre avec Céline Lannoye la maison de crémant-de-bordeaux Jean-Louis Ballarin.

À 36 ans, Frédéric Costella est le nouveau directeur de la maison Celene, ex-maison Jean-Louis Ballarin. Associé avec Céline Lannoye, les deux complices ont choisi de placer leurs billes sur un segment de marché où Bordeaux n’est pas le plus attendu : le crémant. « La consommation de vins effervescents est en croissance. La famille Ballarin a été précurseur sur les bulles dès les années 1950. Nous avons le marché, le savoir-faire et un nom vendeur : “Bordeaux”. Les bases de l’aventure sont saines. Depuis un an, nous ne manquons pas de travail. »

Découvrez le parcours de Frédéric Costella

Unidor – Couleurs d’Aquitaine : Les caves coopératives de Dordogne maîtrisent leur commercialisation

En 1961, des caves coopératives de Dordogne se sont unies pour investir dans un centre commun d’embouteillage. Aujourd’hui, elles ont passé une nouvelle étape en créant une société de commercialisation : Couleurs d’Aquitaine.

Des investissements réguliers sont mis en oeuvre pour développer les ventes de vin en bouteilles, plus rémunératrices que le vrac.

Découvrez Unidor

Quel marché de l’emploi dans la filière vitivinicole ?

Quels sont les principaux métiers de la filière vitivinicole ?

Laurence Stéphan : Il existe en fait deux filières dans la filière, la filière viticole et la filière vinicole. 

La filière viticole a pour but la culture du raisin. Les principaux métiers représentés sont les ouvriers viticoles, pour certains, tractoristes (conducteurs de tracteur enjambeur), chargés des plantations, de la culture, de l’entretien de la vigne et des vendanges. On trouve également des chefs d’équipe et des responsables de vignoble qui, en plus de la participation au travail de la vigne, sont également chargés d’organiser le travail, de manager et de travailler en lien avec les équipes en cave ou les équipes de direction, pour élaborer un raisin correspondant aux attentes et spécificités des maisons et domaines.

La filière vinicole a, quant à elle, pour rôle la transformation du raisin en vin. L’un des principaux métiers est l’agent de chai ou caviste, chargé des différents travaux de la cave : process d’élaboration du vin, habillage des bouteilles et conditionnement. Les maîtres de chai ou chefs de cave doivent, en plus de la participation à ces différents travaux, organiser le travail, manager et travailler avec les équipes du vignoble ou les équipes de direction. On retrouve également l’oenologue, dont le rôle est non seulement d’assembler des vins issus de cépages différents, mais aussi d’optimiser les diverses étapes de vinification, d’élevage, de mise en bouteille.

Pour en savoir plus sur le marché du travail en vitiviniculture